pour nous joindre 450 681-1285

Questions santé

Nous avons tous grand besoin de nous détendre, d’échapper pour quelques instants aux agressions et au stress de la vie moderne.

Un trop grand nombre de personnes souffrent de maux de dos, de maux de tête, de douleurs musculaires, de constipation, d’insomnie ou d’incapacité à se détendre : des malaises que nous supportons quotidiennement en croyant, à tort, qu’il n’y a rien à faire pour s’en soulager.

Les bienfaits du massage et ses valeurs thérapeutiques :

  • Relaxe et détend
  • Réduit le stress et la tension
  • Aide à éliminer des toxines; favorise la régularité intestinale
  • Assouplit et tonifie la musculature, délie les articulations ankylosées
  • Stimule la circulation sanguine et lymphatique
  • Aide dans les cas de fatigue et de surmenage
  • Soulage les tensions du dos
  • Rééquilibre l’énergie

Le massage pour femmes enceintes

Un moment privilégié pour prendre soin de soi...

La grossesse constitue l’une des plus belles et des plus importantes aventures dans la vie d’une femme. C’est une période d’intense transformation qui amène la femme à se dépasser et à mieux prendre conscience de son corps. Cette aventure exceptionnelle s’accompagne souvent de malaises physiques, combinés à une émotivité à fleur de peau. Au cours des mois, la future maman prend un poids considérable qui demande aux articulations, au dos et aux jambes un effort supplémentaire.

Le massage est alors un moment précieux qui vient soulager les malaises de la grossesse, favorise une prise de conscience corporelle et diminue les tensions psychologiques.

Des manœuvres toutes en douceur

Le massage adapté aux femmes enceintes est constitué de mouvements doux et enveloppants. Couchée sur le côté à cause de son ventre proéminent en fin de grossesse, la femme enceinte recevra un massage de la nuque et des épaules, qui aura pour effet d’ouvrir la respiration. Des étirements et des pressions dans la région lombaire diminueront les tensions causées par le poids du bébé. Un bon drainage des jambes enflées (problème de rétention d’eau) sera particulièrement efficace. Les articulations de la femme enceinte, fragilisées par le changement postural, ainsi que les pieds et les mains se verront accorder un traitement de faveur. Le relâchement musculaire qui s’ensuivra jouera un rôle prépondérant sur le contrôle de la douleur et des inconforts.

La massothérapie : tout indiquée pour soulager certains problèmes de santé

La fibromyalgie

Définition1

La fibromyalgie est une maladie récente relativement méconnue et mal comprise. Parler de la fibromyalgie est un exercice difficile tant cette maladie est difficile à cerner. Elle est caractérisée, entre autres, par des douleurs chroniques diffuses et une fatigue importante. La prévalence est estimée à 3 % de la population, sans discrimination d’âge, avec une prédominance de sujets féminins.

La fibromyalgie, dont la cause exacte n’est pas connue, se manifeste par une douleur généralisée dans les muscles, les ligaments et les tendons. Les personnes atteintes ont parfois de la difficulté à dormir et se sentent constamment fatiguées.

Comment un massage peut vous aider :

  • Le massage thérapeutique apaisera les tensions musculaires en améliorant l’oxygénation des tissus, tout en soulageant les douleurs.
  • Au moment où les muscles se détendent, les articulations s’assouplissent et les nerfs se calment.
  • Une grande progressivité doit être observée. Il faut commencer par beaucoup d’effleurages très légers pour parvenir éventuellement à une pression plus importante.
  • Après les séances, le massothérapeute peut conseiller de boire beaucoup d’eau et d’utiliser par la suite des compresses/coussins thérapeutiques ( packs ) glacés ou chauds.
  • Les techniques d’entraînement mental ainsi que certains étirements musculaires légers permettent une meilleure gestion de la douleur.

La migraine

Le sentiment d’impuissance qui habite les personnes souffrant de migraines les amène à emprunter toutes sortes d’avenues dans leurs recherches de solutions. Des traitements pharmacologiques sont parfois efficaces pendant un certain temps, mais il est notoire que la présence presque constante de médicaments dans l’organisme crée une accoutumance, de sorte que les doses absorbées se révèlent de moins en moins efficaces avec le temps.

Aucune approche ou technique ne peut prétendre traiter de façon systématique et définitive ces formes d’orages du système nerveux. Néanmoins, le massage du crâne, du visage, de la région cervicale, des épaules et du dos se révèle d’une efficacité surprenante contre la douleur, surtout pour les personnes souffrant de migraines aggravées par un dysfonctionnement à la hauteur du cou.

Avant de commencer la séance, le massothérapeute demandera à son client si le diagnostic de migraine a été établi par un médecin, depuis combien de temps il souffre et s’il prend des médicaments. Il se renseignera également sur la fréquence et l’intensité des migraines. Toutes ces données l’aideront à établir son plan de soins.

Les bienfaits du massage

La personne migraineuse a plus de chance de retrouver une meilleure qualité de vie si elle demeure active et si elle cherche des solutions en collaboration avec son massothérapeute. Celui-ci peut intervenir, entre autres, dans la phase préliminaire, lorsque les symptômes commencent à se manifester, parce que le massage favorise le relâchement des tensions. Sollicité au cours du massage, le système nerveux central favorise la sécrétion des endorphines, qui ont un rôle à jouer dans la suppression de la douleur. Une intervention en début de crise augmente les chances de réussite du traitement; lorsque la migraine est bien installée, une atténuation de la douleur est possible, mais la crise devra faire son temps. Vous avez donc tout intérêt à nous contacter dès l’apparition des premiers symptômes, d’autant plus que nous sommes en mesure de vous offrir un rendez-vous rapidement. Par ailleurs, la massothérapie est bénéfique dans la phase finale de la migraine, particulièrement chez les personnes qui éprouvent alors une période de fatigue ou de dépression.

L’ostéoporose

Un soutien dans l’accompagnement de la personne

Définition2

Maladie touchant le squelette et se caractérisant par une baisse de la masse osseuse accompagnée d’une altération de l’architecture du tissu osseux susceptible d’entraîner un risque de fracture plus élevé.

L’ostéoporose est devenue, au cours des dernières années, une maladie très médiatisée, et les femmes ménopausées ont été ciblées d’emblée. Mais on sait maintenant que les hommes n’échappent pas à cette réalité. Que peut la massothérapie contre cette maladie qui se caractérise par des os pauvres en calcium, devenus si poreux qu’ils peuvent se fracturer au moindre choc?

Le massothérapeute s’assure qu’il n’y a pas de douleurs dorsales ou lombaires, de fractures ou de « bosse de bison ». Des fractures et le tassement vertébral récents ou douloureux constituent une contre-indication temporaire à la massothérapie. Les manoeuvres localisées peuvent reprendre dès que l’ossature est consolidée.

Ce mal, que l’on qualifie parfois de « silencieux », peut pourtant se traduire par des douleurs. Par conséquent, le massothérapeute adapte ses manœuvres à la fragilité des tissus et au degré d’ostéoporose de ses clients, en plus de tenir compte de leur âge et de leur corpulence. Pour éviter de provoquer des microtraumatismes qui pourraient empirer la situation, il effectue des manœuvres lentes et progressives en plus de doser la pression exercée selon la capacité de résistance des tissus.

Les bienfaits du massage

Les personnes souffrant d’ostéoporose craignent toujours de faire une chute à cause des risques de fractures. Le massage réduit la tension musculaire, abaisse l’anxiété et aiguise le côté sensorimoteur, ce qui les aide à mieux situer leur corps dans l’espace et leur permet souvent d’éviter les chutes.

Le massage des pieds (ou réflexologie), constitue une autre solution intéressante, puisqu’il stimule la production des hormones ayant un effet atténuant sur l’ostéoporose.

Le massothérapeute encourage ses clients à faire des exercices physiques non violents, par exemple de la natation, de l’aérobie modéré sans saut ou un programme de musculation légère. Il explique à ceux qui sont sévèrement atteints la façon de pratiquer des exercices de flexibilité et des exercices isométriques légers, c’est-à-dire des contractions des muscles sans mouvement apparent. Il insiste pour que ces personnes évitent les activités comportant un risque de chute ou de collision, de même que celles exigeant une flexion du tronc, parce que cela peut provoquer un déplacement des vertèbres.

massage